Des nouvelles de Midnight City (1)

Voici la gazette de la Cité de Minuit ! Je posterai des nouvelles de Midnight City de temps à autre, histoire de vous tenir au courant.

En savoir plus : le roman vagabond

 

En premier lieu, je vous partage un article d’Ottoromanzi, qui a été le deuxième lecteur du livre vagabond. Vous y trouverez aussi une interview de Bibi ! On y parle de Midnight City, mais aussi du Grand Projet et du Phare au Corbeau… C’est ici : Midnight City, le livre vagabond de Rozenn Illiano.

Des news

Je reçois toujours de nombreux messages & commentaires dans lesquels on me demande où se trouve le roman vagabond, et la réponse est invariablement : je ne sais pas. Il a été transmis en mai, je ne sais pas à qui ni où, et je n’ai moi-même aucune nouvelle. C’est le jeu, même si je m’attendais à ce qu’il disparaisse au bout de 15 lecteur·ices, pas 3 ! :-D En attendant, il y a plus de 60 personnes inscrites sur la carte (ici) et il va être compliqué de permettre à toutes & tous d’avoir une chance de recevoir le livre vagabond.

C’est le jeu, une nouvelle fois. Sauf que c’est moi la maîtresse de ce jeu, et j’ai décidé de changer les règles.

Un deuxième livre vagabond

L’idée de libérer un second livre vagabond me titillait depuis un moment mais, je l’avoue, j’avais peur d’être de nouveau déçue, d’attendre (peut-être trop) qu’on joue le jeu. Finalement, j’ai décidé de le faire quand même et d’abandonner ce second livre dans un lieu public pour qu’il tombe entre les mains d’un·e inconnu·e. Après tout, c’est ce qui se passe dans le roman !

Quitte à ce que « presque personne » ne le lise, je vais l’abandonner quelque part, lui aussi.

— Sam, Midnight City

Il me restait un exemplaire du bouquin dans ma bibliothèque, un exemplaire qui a servi de test d’impression et dont la couverture était un peu abîmée. J’ai donc rajouté un message dedans et y ai ajouté un bandeau rouge, et zou ! Je l’ai mis dans la bibliothèque participative du centre commercial Colombia à Rennes, pas loin d’où j’habite. Il paraît qu’une heure plus tard, il n’y était déjà plus.

Cet exemplaire diffère du premier roman vagabond : ce dernier avait une couverture rigide, le second a une couverture souple. Le principe reste le même : la personne qui le reçoit doit le lire (vite, si possible) et le transmettre à quelqu’un, qui devra le transmettre à son tour… et si possible en parler sur les réseaux sociaux (le hashtag #MidnightCityLeLivre est fait pour ça !).

Un troisième, un quatrième…

Il est possible que j’en abandonne d’autres plus tard. Je ne me suis pas arrêtée sur le nombre d’exemplaires (peut-être 2 ou 3 supplémentaires), ni où, ni comment, mais j’ai envie de m’amuser à faire des jeux de piste (à Rennes parce que c’est là que j’habite). Possible aussi que je propose des partenariats, et que je fasse circuler un exemplaire alternatif (celui-ci) à des lecteur·ices de longue date selon certaines modalités (compliqué à mettre en place, ça. Mais on verra).

Et bien entendu, le livre sera auto-publié en début d’année prochaine !

 

Voilà pour les nouvelles. Encore une fois, n’hésitez pas à discuter du livre sur le hashtag #MidnightCityLeLivre, en particulier si vous avez chez vous l’un des deux exemplaires vagabonds :)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.